Optimiser mes revenus

Pour optimiser son revenu, il faut faire en sorte de payer le plus juste impôt possible. Principalement, en utilisant les différents leviers fiscaux qui sont mis à notre disposition. L’idée étant de réduire au maximum la différence entre le revenu brut et le revenu net en restant dans les cadres prévus par la loi.

Le revenu

Avant de pouvoir maximiser ses revenus, il faut d’abord comprendre ce qu’ils sont et comment ils fonctionnent. Voici un résumé des différents formes de rémunérations qui peuvent être perçues par un dirigeant d’entreprise.

  • Revenu du travail
    • Revenu alternatif
      • ATN
      • Plan d’options et Warrants
    • Revenu directe (taxation « intéressante » en dessous de 18000€/an, jusqu’à 60% au delà)
  • Revenu du capital
    • Dividende
  • Revenu du patrimoine
    • Loyers (immobilier ou meuble)
    • Droits d’auteurs

Ces revenus ne sont pas tous imposables de la même manière. Il va donc falloir distribuer votre rémunération à travers ces différentes possibilités en fonction de la taxation de chacune. Ceci, sans oublier de s’assurer d’un équilibrage parfait qui permette d’atteindre un taux global d’imposition le plus bas possible.

Optimiser son revenu

Vous l’aurez compris, le but est de diminuer au maximum le coût fiscal des prélèvements. D’où la nécessité de cet arbitrage entre rémunération, avantages de toutes natures et dividendes

  • Les avantages de toutes natures (ATN) sont des avantages accordés aux employés ou au dirigeant par une entreprise. Par exemple, une voiture de société, la mise à disposition de matériel informatique ou d’un logement. Les avantages de toutes natures sont soumis au précompte professionnel, le bénéficiaire sera donc imposé sur la valeur réelle de l’avantage. Ces ATN ne peuvent pas dépasser 20% de la rémunération brute concernée (sauf dans le cas de la mise à disposition d’un logement, où la limite passe à 40%). Dans tous les cas, cela représente un taxation moins lourde que celle appliquée sur le revenu direct.
  • Les dividendes ce sont des parties du bénéfice qu’une entreprise reverse à ses actionnaires. Les dividendes sont soumis à l’impôt sur les sociétés (entre 20,40% et 29,58% pour l’instant, 25% à partir de 2020) et au précompte mobilier normal (30%). Il est parfois possible de se mettre dans les conditions d’un impôt et d’un précompte réduit (ce dernier tombe à 13,64%), ce qui permet d’obtenir un revenu poche entre 49% et 68%.
  • Les droits d’auteurs. Si vous travaillez comme créateur de contenu (création de code informatique, de textes, de visuels, de photos,…) vous pouvez jouir d’un impôt adapté en percevant une partie de votre rémunération sous forme de droits d’auteur. Pour profiter de cet avantage, votre production doit être originale (personnelle) et relever du travail de l’esprit (mais forcément du domaine de l’art).
Fort de sa longue expérience en la matière, MCP peut vous aider à optimiser vos revenus. CONTACTEZ-NOUS !

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-color: #262875;background-size: cover;background-position: center center;background-attachment: fixed;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 100px;}div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container.dfd_stun_header_vertical_parallax {-webkit-transform: -webkit-translate3d(0,0,0) !important;-moz-transform: -moz-translate3d(0,0,0) !important;-ms-transform: -ms-translate3d(0,0,0) !important;-o-transform: -o-translate3d(0,0,0) !important;transform: translate3d(0,0,0) !important;}