Dossier digitalisation Ep. 2/7

 

Les différents aspects de la digitalisation

La digitalisation n’est pas un programme que l’on installe ou un gadget que l’on achète. La digitalisation est à la fois une perspective, un prisme et une méthode qui doit être déployée à chaque niveaux de l’entreprise, des RH au service communication en passant par le service informatique.

 

NOTE : La digitalisation de votre entreprise peut être en partie subsidiée par les chèques entreprise de la Région Wallonne ou les aides de la Région Bruxelloise.

 

Infrastructure informatique

De par sa nature même, la digitalisation agit évidemment et inévitablement sur vos outils informatiques. En grande partie, elle est un outil informatique. Ainsi, vos machines, la manière dont vous les utilisez, les protocoles qu’elles emploient pour communiquer entre elles et les programmes qu’elles hébergent devront être évalués et adaptés.
Parfois, la prise en main de ces outils nécessitera un accompagnement. Mais le jeu en vaut largement la chandelle. De plus, un parc informatique tenu à jour impacte beaucoup mois l’entreprise en terme d’écologie et de frais d’énergie et lui évite de graves soucis du point de vue de la cybercriminalité.

Le point de vue du développeur

«Les entreprises voient encore trop souvent la digitalisation comme un projet de numérisation et de capture de documents mais le fond et la forme sont bien plus complexes. Le rôle du développeur, et ce dans n’importe quelle structure, est essentiel et déterminant pour donner vie à ce processus de dématérialisation et retranscrire tous les besoins et les contraintes de la demande client. Que ce soit pour le web, le mobile ou les solutions logicielles internes il faut organiser, programmer et coder toutes les instructions techniques pour une gestion entièrement électronique et apporter une efficacité accrue tout en gardant une approche plurivalente. Basé sur le raisonnement, la logique, la curiosité, la créativité et la collaboration, le parcours de la digitalisation est passionnant, il apporte de nouveaux défis et est sans cesse en évolution.»

 

Le fonctionnement interne

Grâce à la digitalisation, de nombreuses tâches chronophages et répétitives pourront être remplacées par des applications et des lignes de code. C’est sans doute la matérialisation la plus concrète et «visuelle » de la digitalisation : le gain de temps, la diminution du risque d’erreur et l’optimisation des logiques de fonctionnement. Un collaborateur qui ne perdra plus des demi-journées entières à encoder des données disposera de toute son énergie pour analyser ces données. Une secrétaire assistée par un vrai programme de prise de rendez-vous consacrera d’autant plus de temps à l’accueil de vos clients. Un commercial disposant d’outils d’analyse puissants développera son chiffre d’affaire plus vite. Enfin, un dirigeant d’entreprise ayant accès à une vue générale en temps réel de son activité, fera des choix plus rapides et plus pertinents.

Le point de vue du dirigeant

«La digitalisation doit s’appliquer à tous les niveaux de l’entreprise, de la communication au transport. Aucun département ne peut rester en marge, sans quoi il deviendrait vite le maillon faible de la chaîne et ralentirait l’ensemble. Car la digitalisation n’a rien de miraculeux bien qu’elle soit puissante et pleine de potentiel. Il s’agit en fait d’échanger de l’information de manière plus performante sans avoir à la recopier ou risquer de l’égarer. En ce sens, elle est aussi un partage du travail qui demande une certaine responsabilisation des différents postes d’une entreprise.»

 

La présence numérique

La présence numérique d’une entreprise est son existence et sa visibilité en ligne. Est-il aisé de trouver l’entreprise X sur Google ? Possède-t-elle un site web ? Ses services y sont-ils bien présentés ? Comment puis-je prendre rendez-vous ? Une page facebook est-elle associée à cette entreprise afin de me permettre d’entrer en communication directement ? Tout ceci relève aussi de la digitalisation. Passez d’une communication papier à une communication numérique (en partie du moins).
Les pratiques ont évolué. Vos clients potentiels passent plus de temps en ligne qu’à lire la presse écrite ou feuilleter des folders. Vous devez en tenir compte pour votre prospection. Un minimum de présence numérique est impératif.

Le point de vue du communicant

«La présence numérique est une arme à double tranchant. Extrêmement puissante si elle est bien gérée, elle peut aussi se révéler très dangereuse dans le cas contraire. Vous savez à qui vous donnez une carte de visite, vous ignorez par contre qui lira votre blog et ce qu’il en dira sur les réseaux sociaux. Mais hey, c’est en ligne que se passe les recherches aujourd’hui. VOUS NE POUVEZ PAS NE PAS ÊTRE PRÉSENT SUR LE WEB. Les clients sont de plus en plus informés, de plus en plus critiques et de mieux en mieux outillés pour donner leur avis (bon ou mauvais). Mais ils sont aussi connectés en permanence, potentiellement à portée de vos messages. La chose se complique malgré tout, l’attention n’a jamais été aussi difficile à retenir. Il faut réfléchir sa stratégie en ligne et se donner les moyens de réussir. »

Nous venons de voir les différents aspects de la digitalisation, examinons maintenant à qui elle s’adresse et si tous les profils d’entrepreneurs sont égaux face à la numérisation. Si entre temps, vous avez des questions Contactez-nous !

 


< Ep. 1/7 Retour au dossier Ep. 3/7 >

 

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-color: #262875;background-size: cover;background-position: center center;background-attachment: fixed;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 100px;}div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container.dfd_stun_header_vertical_parallax {-webkit-transform: -webkit-translate3d(0,0,0) !important;-moz-transform: -moz-translate3d(0,0,0) !important;-ms-transform: -ms-translate3d(0,0,0) !important;-o-transform: -o-translate3d(0,0,0) !important;transform: translate3d(0,0,0) !important;}