Dossier starter kit Ep. 2/7

 

Création from scratch

La création (ou reprise) d’entreprise est une aventure, pas un jeu de hasard. Il ne faut donc pas s’y lancer à l’aveugle, sans carte et sans équipement. Dans cet article, vous allez découvrir les éléments essentiels à prendre en compte AVANT le lancement de vos projets.  Par exemple : où allez-vous, comment et avez-vous les reins assez solides que pour arriver au bout du chemin ? 

Business plan

Qu’est-ce que c’est ?

Le Business Plan est un document de travail qui trace les grandes lignes de votre projet de création ou de développement d’entreprise. Il a notamment pour objectif l’adhésion des partenaires financiers. Il est doit donc reprendre une structure claire et posséder une visée argumentative. De plus, il doit être personnalisé pour coller pleinement à votre projet.

Pourquoi faire un business plan ?

Réaliser un business plan est important pour plusieurs raisons. Premièrement, il vous aidera à mûrir votre projet, à en dessiner les grandes lignes et à tester plusieurs scénarios.
Ensuite, il est essentiel pour convaincre d’éventuels partenaires de vous rejoindre dans votre projet. De la même manière, le business plan est indispensable pour obtenir l’appui d’une banque ou des invests publics.

Que contient le business plan ?

Nous venons d’en parler, votre business plan doit répondre aux questions essentielles permettant de bien comprendre où vous voulez aller avec votre entreprise. Ainsi, tâchez de répondre au mieux aux interrogations suivantes :

  • Partenaires clés (qui sont-ils ? Qui sont vos fournisseurs clés ? Quelles ressources clés recevez-vous de vos partenaires, quelles activités clés effectuent-ils ?)
  • Activités clés (quelles activités clés votre proposition de valeur nécessite-t-elle ? Quel est votre flux de revenus ?)
  • Proposition de valeur (quelles valeurs délivrez-vous aux clients ? Quels besoins clients satisfaisez-vous ?….)
  • Relations clients (quelle relation chaque segment client souhaite-t-il que vous établissiez avec eux ?)
  • Canaux de distribution (à travers quels canaux vos segments clients souhaitent-ils être atteints ? Comment les atteignez-vous ?…)
  • Ressources clés (quelles ressources clés votre proposition de valeur nécessite-t-elle ? Des réseaux de distribution ? Des sources de revenus ? …)
  • Structure des coûts (quels sont les coûts les plus importants liés à votre modèle économique ? Quelles ressources clés sont les plus coûteuses ? …)
  • Sources de revenus (pour quelle valeur ajoutée vos clients sont-ils prêts à payer ? Pour quelle offre paient-ils en ce moment ? Quelle est la fréquence de paiement ? …)

 

Le plan financier

Qu’est-ce que le plan financier ?

À la base, le plan financier est une obligation légale mais il prend tout son sens dans l’étude d’un projet. Pourquoi ? Parce qu’il permet de chiffrer et donner l’impact du business model dans le patrimoine et le financement de ce dernier. On y fixe effectivement une série d’hypothèses et on analyse leur impact sur le plan de la trésorerie.
Le plan financier est l’un des documents qui va permettre de valider (ou non) la faisabilité de votre projet en tenant compte des besoins de l’entrepreneur. Il devra être conservé par un notaire et tenu à jour à chaque étape clé de la vie de l’entreprise. Ce n’est donc pas un document figé mais bien un outil de travail amené à évoluer. Le plan financier est en fait ce que l’on appelle un budget en rythme de croisière.

À quoi sert-il ?

Le plan financier permet de vérifier l’adéquation entre les ressources financières dont vous disposez et les besoins de votre entreprise et de l’entrepreneur (vous). Bien construit, il aide aussi à convaincre les potentiels financeurs de votre projet à vous suivre dans votre aventure + mettre un stop sur un projet qui ne serrait pas à maturité.

De quoi se compose-t-il ?

Lors de la phase de création de l’entreprise, le plan financier est composé d’un bilan d’ouverture, d’un bilan projeté 12-24 mois et d’un compte de résultat.

1. Le bilan d’ouverture

Il décrit les besoins de financement de l’entreprise et les méthodes de financement de ces besoins.

QUE DOIS-JE FINANCER ?

Le patrimoine de l’entreprise (l’actif du bilan d’ouverture), qui est composé de :

  • Investissements
  • Cautionnements/garanties
  • Cash en réserve (fond de roulement)
  • Circuit économique (immobilisation du stock + encours clients)

Dans le compte d’exploitation >

  • Les frais de lancement
  • Le coût de l’équilibrage de l’activité (temps nécessaire pour que les revenus soient supérieurs aux dépenses.

COMMENT FINANCER ?

Le mode de financement du patrimoine (le passif du bilan d’ouverture), est composé de :

  • L’apport des associés
  • Crédits (banques + tiers)
  • Circuit économique = Les délais laissés par les fournisseurs (difficile à avoir en début d’activité par manque de confiance)

Attention : une banque ne financera JAMAIS les pertes induites par le lancement de l’activité (et les actionnaires seront tout aussi frileux). Elles devront donc être couvertes par les capitaux propres.

2. Le bilan projeté 12-24 mois

Le bilan projeté 12-24 mois met en lumière ce qui devrait avoir évolué par rapport au bilan d’ouverture (bien souvent c’est le circuit économique). Normalement le résultat devrait être positif (CA-(achats + frais)) mais la progression de l’entreprise va alors nécessité de la trésorerie. Combien ? C’est une des choses qui doit être calculée. (= budget d’activité).

Ce bilan projeté 12-24 mois détermine :

l’évolution du patrimoine qui peut découler de :

  • Investissements complémentaires
  • Stock qui augmente
  • Un encourt client qui augmente

L’évolution du mode de financement :

Interne

  • Amélioration des fonds propres par les bénéfices laissés au profit de l’entreprise (+)
  • Dégradation des fonds propres (pertes de lancement) (-)

Externe

  • Financement de nouveaux crédit (+)
  • Remboursement des crédits existants (-)
  • Amélioration de la relation fournisseurs > augmentation des délais de paiement (+) (ou inversement (-))

3. Un compte de résultat

Ce bilan devra aussi être accompagné d’un compte de résultat (revenus – dépenses) qui déterminera si l’entreprise est en bénéfice ou en perte et si ces bénéfices sont laissés (ou non) au profit de l’entreprise. De plus, une description des hypothèses retenues pour l’estimation du chiffre d’affaires et de la marge bénéficiaire complétera le dossier.

 

Comment financer la création de son entreprise ?

Quel mode de financement ?

Lancer une entreprise coûte de l’argent. Et comme chacun le sait, ce dernier est le nerf de la guerre. Inutile de préciser que manquer de liquidité au moment crucial peut se révéler fatal à votre grande idée. Heureusement, il existe différentes solutions envisageables pour le financement de votre entreprise. Nous pouvons les classer en deux grandes familles :

  • Financements internes, aussi appelés Fonds Propres qui regroupent :
    • Les apports en capital
    • Les avances en compte courant
  • Financements externes :
    • Emprunts bancaires
    • Emprunts auprès des Invests publics ou privés.
    • Emprunts auprès de la famille ou d’amis (aides aux dossiers de réductions fiscales)
    • Subventions publiques à l’investissement.
    • Plan Airbag

Les financements bancaires demandent naturellement la constitution de garanties. Ces dernières peuvent être constituées sur les actifs financés ou par la SOWALFIN pour votre entreprise ou personnelles.

 

Quelles sont les aides pour créer son entreprise ?

Les pouvoirs publics fédéraux et régionaux proposent aux entrepreneurs de nombreuses aides qui peuvent faire la différence. Ces aides sont notamment applicables en :

  • Accompagnement des entrepreneurs starters.
  • Cofinancement (en capital, en emprunt).
  • Constitution de garanties et de couvertures de risques.
  • Primes et subventions (à l’investissement, l’emploi, l’innovation, les économies d’énergie,…).

 

Jetons maintenant un ŒIL à l’association. Quels sont ses avantages, ses inconvénients et pourquoi l’envisager dans le cadre d’une reprise d’entreprise. Si  vous avez des questions Contactez-nous !

 


< Ep. 1/7 Retour au dossier Ep. 3/7 >

 

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-color: #262875;background-size: cover;background-position: center center;background-attachment: fixed;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 100px;}div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container.dfd_stun_header_vertical_parallax {-webkit-transform: -webkit-translate3d(0,0,0) !important;-moz-transform: -moz-translate3d(0,0,0) !important;-ms-transform: -ms-translate3d(0,0,0) !important;-o-transform: -o-translate3d(0,0,0) !important;transform: translate3d(0,0,0) !important;}